FCEA

Toutes les dernières informations de l'association

Rapport annuel
  • Auteur : Maija
  • Mise en ligne : 15/12/2017

« Ce que vous faites au plus petit des miens, c’est à moi que vous le faites ».La Bible

Centre « ESPOIR / RPHG »
Centre de Réhabilitation à Base Communautaire pour les personnes en situation de handicaps dans la province du Gulmu Burkina Faso
Rapport pour la période Janvier 2017 à Novembre 2017

Rapport Année 2017 du Centre ESPOIR/RPHG Fada N’Gourma



Pour Amadou, un appareil orthopédique.

Autour d’un enfant handicapé, il y a plusieurs personnes clefs, engagées ensemble avec leurs qualifications différentes, pour œuvrer à ce que les projets mis en place pour les enfants du Centre Espoir, puissent aller de l’avant et aboutissent.

C’est en octobre 2015 que nous avons découvert le petit Amadou. Nous étions alors en séance de dépistage dans un village situé à 30 kms de Fada N’Gourma.
Amadou est né avec une malformation de la jambe droite. L’absence de fémur sur sa jambe droite, entraine une grande inégalité entre ses deux jambes. Il ne peut pas marcher comme cela.
Il a fallu 2 ans de palabres avec la famille et de visites à domicile, pour la convaincre de faire appareiller leur enfant afin qu’il puisse marcher comme les autres enfants.
Amadou, l’animateur de la zone, (Mr Yempaabou T.) et les deux appareilleurs orthopédiques (Mrs DiegouN.et Daniel D) ont eu une grande part dans le réussite de ce projet.
Amadou a pu se rendre pendant 5 jours à Mahadaga et c’est là que son appareil orthopédique a été fabriqué. Après quelques jours de rééducation et d’adaptation à la station debout, Amadou s’est mis à marcher tout seul. Maintenant, il joue même au foot avec ses petits copains.

Photos de gauche à Droite :
*Amadou et sa malformation. Il ne peut pas se tenir debout tout seul.
*Diergou fabrique l’appareil.
*Au CHA (Centre Handicapés en Avant) de Mahadaga. Amadou est entouré par les deux appareilleurs orthopédiques. C’est son grand père en arrière plan.
*Amadou avec l’animateur du Centre Espoir. Yempaabou est entrain de faire une supervision du bon port de l’appareillage. Il faut aussi bien regarder que l’appareil n’est pas abîmé.
*Amadou debout avec son appareil tout neuf.



b/ Education /Apprentissage
Quelques chiffres de l’Année Scolaire Rentrée 2017 :
Enfants atteints de déficience mentale inscrits dans une école spécialisée de Fada N’Gourma (APHG): 12

Enfants atteints de déficience auditive inscrits dans une école primaire de sourds muets à Fada N’Gourma (Espérance et APHG): 24

Enfants atteints de déficience auditive inscrits à l’Ecole primaire du CHA de Mahadaga: 7

Enfants atteints de déficience visuelle inscrits à l’Ecole primaire du CHA de Mahadaga: 11

Enfants atteints de déficience physique inscrits à l’Ecole primaire du CHA de Mahadaga: 1

Enfants atteints d’IMC inscrits à l’Ecole primaire du CHA de Mahadaga: 1

Enfants inscrits école primaire normale avec handicap : 8

c/ Activités socio-économiques.

Nous continuons à mettre un grand accent sur l’apprentissage ou l’acquisition d’un microprojet générateur de revenus pour les jeunes qui n’ont pas pu être scolarisés. Le centre Espoir/RPHG paye une partie des frais d’apprentissage.

Jeunes mis en apprentissage de couture (Formation de 3 ans) :Nouveaux:4 Anciens:5

Jeunes mis en apprentissage de Tissage (Formation de 1 an): Nouveaux:1 Anciens:1

Jeunes mis en apprentissage de Soudure: Nouvel: 1

Microprojet mis en place (Petit commerce) Nouveaux:4 Anciens: 2

Microprojet mis en place (Elevage): Nouveaux: 5 Anciens: 4

Aïcha, sourde, suivie par le Centre Espoir/RPHG, est en apprentissage de tissage au CHA de Mahadaga


d/ Quelques photos de gauche à droite:

Rachel, animatrice enseigne à une maman qui habite loin du centre, comment faire les gestes de stimulation pour soin enfant IMC.

Fridawz, IMC, fait un jeu d’éveil.

Raïnatou, 12 ans et Leonel, 8 ans viennent chacun de recevoir un fauteuil roulant. Maintenant, ils ne passeront plus leur journée, couchés sur une natte.

Assimi, aveugle est intégré à l’école des aveugles de Mahadaga. Il est en CP2et est très heureux de progresser dans la lecture du braille. Idem pour Fati ( Dernière photo)..

22 enfants sourds sont scolarisés par le Centre Espoir/RPHG dans une école spécialisée de Fada N’Gourma.


3/ Evénements

a/ Equipe:
• Deux nouvelles personnes ont été embauchées dans le Centre Espoir/RPHG en janvier 2017. :
Mr Bachirou C. en qualité d’animateur
Mr Daniel D. en qualité d’aide appareilleur orthopédique

• Un des employés a quitté le travail pour raison personnelle en avril 2017.
• Actuellement, l’équipe est constituée de 5 personnes burkinabées et une expatriée.

/ Formations

• La formation sur le microprojet a eu lieu en mars 2017.
• Didier Y. et Bachirou C. ont fait une formation en braille (Décodage, transcription, etc…) en vue de préparer la venue des lycéens aveugles à Fada N’Gourma.
• Bachirou C. et Diergou N. ont suivi une formation sur l’entretien et la réparation des machines Perkins, outils indispensable pour nos enfants aveugles.
• Kanfiéni T. et Yempaabou T. ont suivi leur deuxième année de formation en leadership.

b/ Dépistage:

Le 12 avril 2017 a été menée par le Centre ESPOIR / RPHG », (Réhabilitation des personnes handicapées du Gourma), une journée de dépistage pour les personnes en situation de handicap, (Tranche d’âge de 0 à 20 ans) à Tanwalbougou dans la province du Gourma. Village situé à 70 kms de Fada N’Gourma.
Cette action a pu être réalisée grâce à l’appui du Médecin chef du District de Fada et à l’appui du major du CSPS de Tanwalbougou et de son équipe.
L’appui de la radio « Tin Tua » a permis une bonne mobilisation de la population.

69 personnes ont été consultées dont la tranche d’âge se situe entre 0 et 20 ans. 5 personnes de plus de 20 ans ont aussi été consultées. (31 filles et 38 garçons)

c/ Construction :


• Construction d’un bâtiment de 3 pièces
1 pièce pour l’atelier orthopédique
2 pièces pour un magasin de rangement du petit ou gros matériel
1 pièce pour une chambre d’accueil des enfants déficients visuels

• Construction de toilettes pour le personnel et les clients du centre.


d/ Atelier orthopédique :


• Formation d’un jeune en appareillage orthopédique
• Construction d’une pièce pour abriter l‘atelier.
• Recherche de fonds pour acheter le four orthopédique
• Fabrication de tricycles électriques avec Messiah College.

Il est important que les personnes handicapées puissent avoir accès à des aides techniques adéquates et de bonne qualité, afin de leur permettre de participer à leur vie à domicile et au travail, et à vivre dans leur communauté. Notre rôle est de travailler avec les personnes handicapées et leurs familles pour déterminer leurs besoins en aides techniques, en faciliter l’accès, et en assurer l’entretien, la réparation, et le remplacement lorsque c’est nécessaire. Actuellement, environ 50 personnes bénéficient d’un appareillage orthopédique dans notre centre. Les appareils ont été fabriqués à Mahadaga au Centre Handicapés de Mahadaga. La distance (250 km, plus de 6 heures de route) rend difficile le bon suivi et l’entretien des appareils. Il devient de plus en plus nécessaire d’avoir notre propre atelier et nous avons pour projet de l’ouvrir en janvier 2018.

• En janvier, nous avons embauché un jeune, Daniel, qui a fait des études en soudure. Actuellement il fait un stage de formation d’appareilleur orthopédique à l’atelier de Mahadaga. (Photo de droite) ; Il commencera son travail au centre Espoir en janvier 2018.

• Le bâtiment qui abritera l’atelier a pu être construit. Grâce au matériel reçu depuis la France dans des palettes, nous avons déjà une bonne base d’outils mais il nous manque l’essentiel : le four orthopédique et le poste à souder.

• Une équipe de jeunes en France s’est engagée à trouver des fonds afin de soutenir l’achat du four orthopédique autour d’un projet nommé « Jecourspoureux. ». Antoine a participé à une course à pied très difficile. Les dons engrangés par ce défi de course, ont permis l’achat du four qui vient d’être acheté. Il est actuellement en partance pour le Burkina dans un container.

• En janvier 2017, nos amis de Messiah College (USA) ; David et John ; sont venus avec une équipe de jeunes étudiants pour fabriquer 5 tricycles électriques. C’était un grand encouragement pour nous. Nos 2 appareilleurs orthopédiques et un électricien ont travaillé avec eux. Depuis, cette petite équipe a été capable de fabriquer toute seule ; 2 tricycles électriques. Ce tricycle peut aider nos amis handicapés qui habitent loin en brousse. En effet, sa batterie se recharge grâce à un panneau solaire que nous remettons avec le tricycle.


e/ Matériel

Nous avons reçu 3 envois de palettes avec beaucoup de matériel depuis la France, (Fauteuils roulants, jeux et jouets éducatifs, matériel médical …). C’est une aide indispensable pour aider nos amis handicapés.


Tani a 15 ans. C’est une belle jeune fille malgré son lourd handicap. Elle est devenu infirme motrice cérébrale, hémiplégique, épileptique à l’âge de 5 ans après avoir contracté une maladie. Elle a aussi des problèmes pour s’exprimer et est très limitée dans ses mouvements mais malgré tout cela, elle est rayonnante. Elle est venue d’une autre province que celle du Gourma pour nous rencontrer. Elle est arrivée dans un vieux fauteuil roulant tout rouillé, déchiré de partout.. Grâce aux envois du container, nous avons pu lui donner un fauteuil neuf. C’est une jeune fille chrétienne remplie d’espérance.

f/ Tournée en France, Italie, Belgique :

Trois semaines après le retour en France de Françoise, la Directrice (22 avril), pour son «home assignement » (temps missionnaire au pays d’envoi), sa collègue Kanfiéni arrivait à Paris pour passer avec elle, 45 jours en Europe. Elles ont fait ensemble des kilomètres (métro, train, voiture) pour rendre visite à une trentaine d’églises. Kanfiéni a de nombreuses responsabilités dans le « Centre ESPOIR/RPHG » et c’était bon pour elle de comprendre le fonctionnement de la mission ainsi que de rencontrer tous les amis qui soutiennent le ministère parmi les enfants handicapés.

4/ Spirituel

a/ Formation en leadership :
2 personnes de l’équipe ont pu participer à 3 sessions d’une semaine chacune au cours de 2018.


b/ Partages de l’Evangile en RBC :

Les animateurs essaient de témoigner de leur foi par leur amour, leurs actions auprès des personnes en situation de handicap lors de leurs visites à domicile. Ils essaient aussi de partager un verset biblique, lire un livre avec les enfants et prier avec eux.
Le petit Anatole aime écouter les histoires bibliques et aussi chanter. Quand on lui demande s’il veut prier, il acquiesce et demande à Jésus qu’il puisse un jour remarcher.



Grâce à son tricycle, Sala se rend tous les dimanches dans la petite église locale de son village. Le pasteur témoigne que lors de la saison des pluies, Sala a persévéré pour assister tous les dimanches au culte malgré l’état de la route.

c/ En route vers Dédougou:

Du 12 au 19 août, 9 de nos jeunes aveugles, ont pu participer à un camp de l’Union des Groupes Bibliques du Burkina Faso. Ma collègue Kanfiéni a géré avec brio leur déplacement vers Dédougou (475 km de Fada N’Gourma). C’est Didier (professeur des écoles) qui les a accompagnés et encadrés sur place.
Plus de 300 jeunes ont participé aux réunions dont le thème était: «La mission à l’épreuve des derniers temps». Nos jeunes ont été très bien accueillis et bien entourés. Beaucoup étaient impressionnés par leurs partages et par leurs participations actives aux séances, aux ateliers et aux temps d’animation (chants et théâtre). Matthieu était content d’apprendre davantage sur la façon de parler de Jésus autour de lui. Il a aussi participé à la marche de 10 km dans la ville et sous la pluie, avec beaucoup de joie !!


d/ Club biblique les mercredis après midi :

Le club est un temps de rencontres avec des enfants atteints de divers handicaps. Beaucoup ont un retard intellectuel. Mais il y a aussi des enfants non handicapés qui accompagnent leurs frères ou sœurs. Nous essayons de faire des activités d’éveil (bricolage, dessin, sport, jeux…) Mais nous essayons aussi de raconter une petite histoire biblique.

5/ Encouragements.


• Les mamans qui reprennent espoir après quelques semaines de rééducation avec leurs bébés.
• Des enfants capables de remarcher après avoir été opérés.
• Réception de dons qui nous ont permis de poursuivre le travail durant cette année.
• Les encouragements des amis du Centre ESPOIR/RPHG qui prient et agissent pour nous soutenir.
• Partenariat avec le CHA ( Centre Handicapés en Avant ».

• La guérison de la petite Numpua. A cause d’une tuberculose osseuse, elle ne marchait plus et souffrait beaucoup. Aujourd’hui, elle court et va à l’école.
• Et pleins d’autres témoignages…

6/ Quelques histoires:

a/ Dangouma:


Dès sa naissance, Dangouma a été rejeté par son père à un tel point que ce dernier voulait l’éliminer. Dangouma (12 ans) est né avec 3 doigts collés sur chacune de ses mains. Son frère jumeau lui, est né sans malformation. Face à cette situation, sa maman a fui avec ses deux bébés pour se réfugier chez ses parents. Pendant 5 ans, les jumeaux ont grandi ensemble puis ont été séparés lors du retour de la maman chez son mari. Dangouma, lui est resté avec sa grand-mère. C’est le pasteur de son village qui nous a présenté l’enfant. Un enfant très triste comme porteur d’un lourd poids de rejet. Alors quelle surprise n’a pas été la nôtre quand nous l’avons vu dernièrement sauter de joie et rire à gorge déployée. Le centre ESPOIR/RPHG a accompagné Dangouma en février dernier à l’hôpital de Tanguiéta (Bénin). Une équipe spéciale de chirurgie plastique l’a opéré de la main droite et ses doigts sont complètement décollés et fonctionnels. Il venait nous exprimer sa joie face à ce miracle pour lui. Sa main gauche sera opérée plus tard. Dangouma fréquente l’église locale de son village car sa grand-mère est chrétienne. Il s’occupe des animaux de la concession.

b/ Mariam Nabole:

Mariam est une fillette de 6 ans que nous avons rencontré lors d’un dépistage en février 2016.
Elle avait une bride qui collait sa main sur son avant-bras. Sa main était inutilisable.
Le centre Espoir/RPHG a aidé cette petite en lui permettant d’avoir des soins à l’hôpital de Tanguiéta. Elle a pu être opérée. Après plusieurs séances de physiothérapie au Centre ESPOIR, l’enfant a récupéré de la souplesse sur son poignet. Maintenant ; Mariam utilise bien sa main droite et elle en est très contente.
Les parents sont très reconnaissants. Nous prions pour que cette famille musulmane puisse réfléchir sur l’amour de Jésus pour elle.

c/ Romain:

Romain est un enfant atteint d’une IMC (Infirmité motrice cérébrale) depusi sa toute petite enfance. Il est pris en charge depuis les débuts du Centre Espoir (Oct 2015). C’est un petit garçon très volontaire. Pourtant
ce n’est pas facile pour lui. Il est élevé par sa grand-mère car le papa a abandonné son fils.. Sa maman s’est remariée et ne s’occupe pas beaucoup de lui non plus.
Le premier défi pour Romain était de pouvoir marcher tout seul. Des séances de rééducation, un pousse-pousse puis un déambulateur, beaucoup d’encouragements et de stimulations ont fait que maintenant Romain marche tout seul. Il a encore quelques progrès à faire.

En octobre passé, le Centre Espoir après concertation avec la famille et avec le directeur d’une école primaire de Fada N’Gourma a pris la décision d’aider à la scolarisation de Romain.
Il est EN C¨P1 dans une classe de plus de 120 petits élèves. Il va à l’école avec son déambulateur pour avoir plus d’assurance. Il s’est très bien intégré et les enseignantes témoignent de sa joie d’apprendre et de son esprit de persévérance. Il est plein de bonne volonté pour progresser.


Prions pour que Romain
*Progresser dans sa façon de marcher
*Avoir une bonne scolarité
*Connaître Christ comme son sauveur personnel.

7/ Actions à mener en 2017

Nous avons beaucoup de défis à relever et de dépenses à assumer pour aider nos enfants en situation de
handicap et c’est par la foi que nous faisons face à cela. Nous avons quelques priorités que nous voulons exposer.

1/ Mise en fonctionnement de l’atelier orthopédique. Fabrication de tricycle électrique rechargeable à l’énergie solaire.
2/ Embaucher 2 animateurs
3/ Accueillir 2 expatriés, missionnaires court-terme (Kinésithérapeute et assistante sociale).
Accueillir et travailler avec les amis du Projet : Michel et Maïja et accueillir 2 amies orthoprothésistes.
4/ Acheter 2 motos
5/ Envoyer en formation un des animateurs du Centre pour les études de kinésithérapie.
6/ Scolarisation des lycéens aveugles. Les intégrer au lycée chrétien à Fada N’Gourma.
7/ Construction d’un centre. Faire les plans et rechercher des dons pour ce projet.
8/ Faire 2 séances de sensibilisation dans 2 villages
Faire 2 soirée de témoignages et d’informations dans 2 églises de Fada N »Gourma.
9/ Tournée en Europe avec Tani, non voyante et Françoise
10/ Poursuite des formations en leadership pour au moins 4 personnes de l’équipe.
11/Avoir un pasteur à mi-temps


8/ En Conclusion

Continuons à aider nos amis en situation de handicap.

Au terme de 2017, notre deuxième année complète au Centre ESPOIR / RPHG., nous réalisons combien les besoins sont immenses et combien nous nous sentons petits devant tous ces défis. Nous sommes confrontés à des grands cas de misère humaine, à des familles très pauvres, à l’ignorance qui met en danger l’enfant handicapé….
Mais nous savons que nous avons un grand Dieu. Sans Lui, nous ne pouvons rien faire mais avec Lui, ensemble, nous ferons des exploits.

Jésus dit : « Sans moi, vous ne pouvez rien faire. » Jean 15/ 5

Toute l’équipe du Centre « Espoir / RPHG » remercie toutes les personnes qui nous soutiennent pour que nous puissions continuer à poursuivre notre but : redonner de l’espoir à ces petits, exclus de la société et qui ont besoin de l’amour de Jésus et de notre compassion.


Françoise Pédeau
Directrice du Centre Espoir
Centre Espoir / RPHG
73 44 43 13 / 70 47 50 80
rpghfada@gmail.com

Pour vos dons, n’oubliez pas de préciser la destination de votre don :
SIM, pour Soutien Françoise Pédeau
SIM, pour Ministère Françoise Pédeau (Aide pour les différents projets dont " Nouveau ministère à Fada N’Gourma ","Handicapés en Avant", projets de l’église gourmantché, ministère de l’école du dimanche, container, etc.)
SIM France : Les Mians – 84860 Caderousse Contact : sim.france@sim.org – Tel : 04 90 51 00 69
SIM Suisse : Rue Weissenstein 1 – C.P. 4051 – CH. 2500 Biel/ Bienne 4 Contact : sim.suisse@sim.org
SIM Belgique : Contact : sim.belgique@sim.org

Haut de page
LN Françoise Pedeau Septembre 2017
  • Auteur : Maija
  • Mise en ligne : 09/09/2017

SIM Société Internationale Missionaire www.simorg.fr Septembre 2017 (LPF 4/17)

Françoise Pédeau
82 Avenue Félix Faure - 75015 Paris (du 21 Septembre 2017 au 21 Avril 2018))

francoise.pedeau@gmail.com (00226) 73 44 43 13



Par la Prière

« Allez en paix.
Le voyage que vous faites est sous le regard de l’Éternel ». Juges 18/6


Le « voyage », dans la prière et dans l’action, qu’a entrepris au début de cette année la petite équipe de « Jecourspoureux », pour soutenir le financement de l’atelier orthopédique du Centre Espoir/RPHG, a atteint son point culminant le jeudi 30 août, avec la course d’Antoine autour du Mont Blanc. Cette course (UTMB Mont Blanc) est devenue une référence mondiale de la course d'endurance extrême autour de la montagne.

Ce n’était donc pas un petit défi. Antoine s’est entraîné pendant plusieurs mois avec beaucoup de discipline. Une infection virale l’avait un peu affaibli une semaine avant la course.

Malgré cela, à 6h01, le 30 août, Antoine, soutenu dans la prière, a pris part au départ, avec 2536 autres participants.

Quelques points forts relevés sur Facebook :

« 12h30 - Bonne gestion de course d'Antoine. Il se préserve pour la terrible montée d'après.

«22h - Point culminant : Antoine fait son possible pour eux. Maintenant c'est nuit noire. Il a fait la moitié, en partie porté par vous tous ! Vous êtes TOP. La précieuse « team assistance » l’attend avec impatience au prochain ravito... Oh oui, cette course est l’effort de tous

«12h46 - Antoine arrive à Chamonix (trempé !) après 30 heures de course. Vidéo de son arrivée à suivre... Cette course a vraiment été l'effort de tous ! »

Et oui, après 30h44mn et 56s de course, 118,4 km parcourus, plusieurs grands sommets affrontés (plus de 7000 m de dénivelé), Antoine a franchi la ligne d’arrivée, classé à la 962e place (1686 sur 2536 participants ont fini la course).
Quel Exploit !

Salut Françoise !

Tout va bien, j'ai bien récupéré grâce aux soins attentifs de toute l'équipe ! Quelle aventure !

J'ai bien failli abandonner au 50e kilomètre, mais des forces me sont revenues. Beaucoup de gens ont suivi la course, c'était vraiment chouette. Antoine

C’était vraiment émouvant de suivre la course d’Antoine sur internet et de lire les commentaires sur Facebook. J’en avais les larmes aux yeux. J’ai été très touchée par la gentillesse et l’engagement de Nicolas et de ses amis qui n’ont pas ménagé leurs efforts afin que « Je courspoureux » puisse atteindre le but fixé. C’était aussi merveilleux de voir tant de personnes se mobiliser pour faire des dons. Le but, au travers de cette course, était de récolter au moins 15 000 euros. Ce but a été plus qu’atteint. La somme récoltée est destinée à mettre sur pied un atelier orthopédique à Fada N’Gourma. Un des principaux défis : l’acquisition d’un four orthopédique pour la fabrication des attelles. Le four vient d’être commandé et sera expédié en octobre prochain, avec d’autres palettes, dans un container. Le grand don permettra aussi d’assurer le salaire de notre appareilleur orthopédique (Daniel) pendant 1 an. Nous allons aussi pouvoir acheter un groupe électrogène et finir la construction de l’atelier. Grâce à tous les outils reçus dans les containers précédents, nous aurons un atelier bien équipé et fonctionnel, dès la fin de cette année.

De la part de toute l’équipe du Centre ESPOIR/RPHG, de la part de tous nos amis en situation de handicap, nous disons un immense MERCI à tous nos amis donateurs mais aussi un immense MERCI à Antoine, Pauline et leurs enfants, Merci à Nicolas, à Anne-Sophie, à Raphaël et à tous ceux qui ont œuvré dans l’ombre, pour entourer Antoine et pour que le site Facebook soit au top. MERCI aussi à SIM France/Belgique qui a accompagné et encouragé ce projet.

Dans le centre Espoir/RPHG ainsi qu’au CHA, il y a pleins de petits, moyens et grands autres projets à soutenir pour aider nos enfants en situation de handicap : école du dimanche, groupe de jeunes, groupe de dames…, mobilisez-vous pour nous aider. Je suis à votre écoute pour vous donner des idées.

La Bible nous encourage à un engagement fort en faveur des pauvres. Prions pour que le Seigneur nous guide et qu’au travers de ces projets, transperce le message d’amour du salut en Jésus.

Plusieurs voyages en préparation…

J’ai eu plusieurs rencontres avec des amis chrétiens désirant aussi venir dans les mois à venir à Fada, pour quelques missions, Ce seront de courts séjours mais ils seront très utiles pour encourager l’équipe du centre Espoir et du CHA Mahadaga.

Il y a déjà plusieurs démarches entreprises auprès de SIM France/Belgique. Prions notamment pour Hélène et Suzanne (orthoprothésistes), pour Céline (ergothérapeute).


Nicolas, kinésithérapeute (voir photo), venu plusieurs fois au CHA de Mahadaga avec la SIM, est à la genèse de « Jecourspoureux ». En effet, il avait présenté à ses amis le travail auprès des enfants en situation de handicap et cela avait beaucoup touché Antoine. Actuellement, il est en contact avec SIM France pour finaliser le projet de sa venue pour une année à Fada N’Gourma. Voilà son témoignage :

« Ceux qui me connaissent depuis quelques temps m’ont probablement vu partir plusieurs étés au Burkina-Faso, quelques mois au Chili, deux semaines au Tchad... Ces voyages missionnaires m’ont permis de découvrir des cultures, de voir différentes manières de vivre sa foi, d’apprendre à mieux connaître Dieu et de le voir à l’œuvre. C’est aussi à travers ces voyages que Dieu m’a mis à cœur de le servir avec mon métier de kiné, de montrer Son amour, par des actes de soins concrets, afin d’ouvrir une porte à l’annonce de l’Évangile. Je connais Françoise depuis quelques années maintenant. Elle me parle régulièrement des besoins en rééducation au Burkina. L’idée d’y aller pour une plus longue période me trotte dans la tête depuis plusieurs mois (années peut-être finalement). J’ai remis cette réflexion à Dieu, Il m’a travaillé et donné la conviction de partir pendant un an à Fada avec la mission SIM. Le départ se fera en janvier 2018 pour un retour en décembre. Mon travail consistera à prendre en charge les patients au centre et à domicile, à participer aux campagnes de dépistage, à former les professionnels sur place et à me rendre disponible pour tout autre travail que Dieu aura prévu pour moi... Et bien sûr à travers tout cela, je serai amené à partager l’Évangile autour de moi.

Vous pouvez prendre part à ce projet de plusieurs façons. Françoise m’a rappelé que partir n’était pas une aventure mais bien un engagement pour Dieu. Vos prières sont nécessaires et une pierre importante de ce projet ».

En route vers DEDOUGOU

Du 12 au 19 août, 9 de nos jeunes aveugles, ont pu participer à un camp de l’Union des Groupes Bibliques du Burkina Faso. Ma collègue Kanfiéni a géré avec brio leur déplacement vers Dedougou (475 km de Fada N’Gourma). C’est Didier (professeur des écoles) qui les a accompagnés et encadrés sur place.

Plus de 300 jeunes ont participé aux réunions dont le thème était : « La mission à l’épreuve des derniers temps ». Nos jeunes ont été très bien accueillis et bien entourés. Beaucoup étaient impressionnés par leurs partages et par leurs participations actives aux séances, aux ateliers et aux temps d’animation (chants et théâtre). Matthieu était content d’apprendre davantage sur la façon de parler de Jésus autour de lui. Il a aussi participé à la marche de 10 km dans la ville et sous la pluie, avec beaucoup de joie !!


Nouveau terme au Burkina Faso

Quand vous recevrez cette lettre de nouvelles, il ne me restera plus beaucoup de jours avant mon nouveau départ pour le Burkina Faso (21 septembre).

Je suis vraiment reconnaissante pour les mois passés en France. Ce temps m’a permis de faire une grande tournée et d’organiser pleins de choses mais il m’a aussi permis de prendre du temps pour être aux cotés de ma maman. Je suis très reconnaissante pour cela.

Face à la tristesse de laisser maman encore une fois et face à l’insécurité qui règne maintenant au Burkina Faso, j’avais besoin d’une promesse d’encouragement de Dieu. C’est en cherchant un verset pour une carte de mariage, que j’ai lu Juges 18/6. Ce passage m’a beaucoup touchée et je me suis vraiment appropriée cette belle promesse :
« Va en paix (Sois tranquille). Le voyage que tu fais est sous le regard du Seigneur ».

Louons et prions

Reconnaissance face à l’engagement de « Jecourspoureux ».
Pour une bonne réception des palettes de matériel (20m3)
qui viennent de partir avec un container.
Pour une bonne réception et installation du four orthopédique. Pour la mise en route de l’atelier orthopédique.
Pour mon voyage (21 septembre) pour Ouagadougou.
Pour une bonne réadaptation sur la station missionnaire à Fada N’Gourma.
Il y a maintenant 2 familles anglophones (avec respectivement 2 et 7 enfants). Prions aussi pour l’arrivée d’un couple français, Jean et Pascale, en novembre.
Une bonne réadaptation dans mon ministère au centre Espoir et une bonne collaboration avec mes collègues burkinabés. Je suis déjà très encouragée par la bonne relation avec Kanfiéni. Il y a beaucoup de travail qui m’attend.
Pour la protection sur la route, sur la station missionnaire. La menace terroriste est bien présente au Burkina Faso.
Pour ma maman. Qu’elle ne souffre pas trop de mon absence. Que le Seigneur l’apaise.


Pour vos dons, n’oubliez pas de préciser la destination de votre don :
SIM, pour Soutien Françoise Pédeau
SIM, pour Ministère Françoise Pédeau (Aide pour les différents projets dont " Nouveau ministère à Fada N’Gourma ","Handicapés en Avant", projets de l’église gourmantché, ministère de l’école du dimanche, container, etc.)
SIM France : Les Mians – 84860 Caderousse Contact : sim.france@sim.org – Tel : 04 90 51 00 69
SIM Suisse : Rue Weissenstein 1 – C.P. 4051 – CH. 2500 Biel/ Bienne 4 Contact : sim.suisse@sim.org
SIM Belgique : Contact : sim.belgique@sim.org

Haut de page
LN Françoise Pedeau Aout 2017
  • Auteur : Maija
  • Mise en ligne : 07/08/2017

SIM Société Internationale Missionaire www.simorg.fr Aoûtl 2017 (LPF 3/17)

Françoise Pédeau
82 Avenue Félix Faure - 75015 Paris (du 23 Avril au 15 Septembre 2017)

francoise.pedeau@gmail.com (0033) 07 88 04 01 14



Par la Prière


Trois semaines après mon retour en France (22 avril), pour mon « home assignement » (temps missionnaire au pays d’envoi), ma collègue Kanfiéni arrivait à Paris pour passer avec moi 45 jours en Europe. Nous avons fait ensemble des kilomètres (métro, train, voiture) pour rendre visite à une trentaine d’églises. Nous aurions aimé aller dans d’autres églises mais le temps ne l’a pas permis. Ce n’est que partie remise en 2018. Kanfiéni a de nombreuses responsabilités dans le « Centre ESPOIR/RPHG » et c’était bon pour elle de comprendre le fonctionnement de la mission ainsi que de rencontrer tous les amis qui soutiennent le ministère parmi les enfants handicapés. Nous travaillons ensemble à Fada N’Gourma depuis octobre 2015. Ce temps spécial nous a permis de mieux nous connaître et de mieux nous apprécier mutuellement.

Un mot de Kanfiéni...


« Le 14 mai 2017 j’arrivais en France pour une tournée en Europe dans le cadre du travail. Cette tournée avait pour but de partager dans plusieurs églises, le travail du Centre ESPOIR/RPHG. Pour moi, c’était aussi de voir comment et par qui notre ministère parmi les personnes en situation de handicap du Gourma, est soutenu. Avec Françoise, notre périple nous a amenées en Italie, en Belgique, au Luxembourg et dans plusieurs endroits en France. En Italie, nous avons eu 7 réunions. Ne parlant pas italien, nous avons été traduites par Catherine Roldi (SIM Italie). Son mari et elle, nous ont accueillies chez eux durant tout notre séjour et nous ont véhiculées pour toutes nos réunions. En plus des réunions,

j’ai bénéficié d’une formation en couture donnée par Sonia, fille de Catherine. Cette connaissance acquise est un grand plus pour notre centre. Je formerai à mon tour les enfants handicapés. En effet, j’ai déjà commencé à m’imaginer en train de coudre les sacs d’écoliers des enfants. Cela a été un grand plaisir pour moi d’apprendre à coudre. En Belgique, nous avons eu 9 réunions. Nous avons été accueillies par Sylvie, puis par Pascal et Ruth Zander. Toute la famille s’est mobilisée pour la réussite de la tournée en Belgique. Ils nous ont accompagnées dans toutes les réunions. Nous avons quitté la Belgique bien chargées en matériel (un fauteuil roulant, une prothèse de jambe et bien d’autres choses pour nos enfants du centre). J’oubliais… Il y avait aussi du bon chocolat belge pour ma petite fille. Au Luxembourg, nous avons eu une seule réunion qui a été traduite en allemand. Merci à Modibo et Henriette et aux enfants pour leur hospitalité. En France, nous avons eu 5 réunions en Alsace, une à Lyon, 8 dans le sud de la France et 2 à Paris. Merci à Marthe et Maurice, à Nicolas, à Jan et Tietia, à Olivier et Sylvie, à Philippe et Aline et à Monique et Georges pour leur hospitalité si chaleureuse. Cette tournée m’a permis de voir la mise en pratique du proverbe burkinabé qui dit : « Si toutes les fourmis se rassemblent, elles peuvent soulever un éléphant ». Partout où nous sommes passées, beaucoup de personnes ont travaillé à ce que les réunions se passent bien et surtout à ce qu’il y ait une bonne participation et du soutien. Certains ont fait des dons ponctuels, d’autres se sont inscrits pour un parrainage en faisant un don permanent. Il faut noter que nous avons toujours été bien accueillies par tous nos hôtes. Je les remercie du fond du cœur et prie que le Seigneur les bénisse et étende leurs limites. Mais il faut noter qu’il y avait une très faible participation des jeunes aux réunions. J’ai vu comment se font les tournées. A chaque fois que Françoise disait qu’elle partait en tournée, je n’avais pas la notion de comment cela se passait. J’ai vu que c’est souvent dur car il faut toujours être disponible et à l’écoute de ceux vers lesquels nous allons et ce, malgré la fatigue.

Je dis merci à toutes ces personnes qui ne cessent d’œuvrer pour l’avancement du ministère. Sachez que votre aide n’est pas vaine car elle redonne de l’espoir et du sourire à beaucoup d’enfants et de familles.
La tournée a également été une occasion pour moi de découvrir l’Europe. Cela a été une très belle expérience de pouvoir visiter plusieurs pays en Europe et de me faire des amis. Quelle joie de mettre mes pieds dans la mer méditerranée, de manger des pizzas en Italie, de monter à la Tour Eiffel, de faire une photo avec le président Obama au musée Grévin et… de gravir les escaliers du métro parisien avec les valises et les 2 fauteuils roulants récupérés dans 2 églises !!! Merci à Françoise pour ces moments de partage et pour la confiance qu’elle a placé en moi pour ce travail. Je prie que notre Seigneur m’aide à bien travailler pour la bonne marche de ce ministère. Merci pour tous les conseils donnés et pour cette formation. »

Et ils marchèrent.....ensemble.(genèse) Un seul bras ne fait pas le tour d'un baobab.(proverbe africain)


De nombreuse fois pendant ma tournée, j'ai entendu ce cri du cœur:"Je prie tous les jours pour toi."
Je suis tellement touchée de me sentir si accompagnée par beaucoup d'entre vous dans la prière et dans l'action.



Prions pour Antoine, pour l’équipe de #jecourspoureux et pour la course du 30 août.



Cet été, le 30 août, Antoine courra un trail dans les Alpes pour soutenir un projet SIM. Il nous explique sa démarche pleine de compassion pour les enfants handicapés du Burkina Faso. « Je m’appelle Antoine et je veux courir pour eux, pour ces enfants handicapés pris en charge par le Centre ESPOIR/RPHG (Réhabilitation des Personnes Handicapés du Gourma) de SIM, au Burkina Faso. Je vais courir 120 km dans les Alpes, passer plus de 6 sommets et cols, cumuler plus de 7000 m de dénivelé et aller chercher 15 000 € de dons pour financer l’achat d’un four orthopédique et d’autres matériels pour mettre en route l’atelier orthopédique. Le four est un des éléments indispensables pour accompagner ces enfants vers l’autonomie. Cette démarche s'inscrit dans la vision qu’a la SIM de témoigner de l’amour de Dieu pour tous les hommes en partageant la bonne nouvelle de Jésus-Christ, et en répondant aux besoins, notamment des plus faibles. » Prions pour que Dieu donne la force et le courage à Antoine d’accomplir toute la course. Merci pour son témoignage ainsi que celui de la petite équipe de « #jecourspoureux » qui s’investit beaucoup à ses cotés.



En mon absence, c’est Kanfiéni qui est responsable de la bonne marche du centre. Les familles continuent à venir pour la rééducation et les animateurs poursuivent leurs visites à domicile. C’est encourageant.

Nous avons cependant été affectés par le décès de Goudima, cette jeune fille de 19 ans, devenue paraplégique après être tombée d’un arbre. Nous avions beaucoup d’espoir pour elle et des projets de vie. Mais, récemment, elle est tombée gravement malade. Son père ne voulait rien investir pour la faire soigner. Après concertation par skype avec Kanfiéni, nous avons décidé de l’envoyer à l’hôpital et de payer tous les frais pour elle. Malgré un état de santé très critique, elle allait mieux mais quelques jours après son retour chez elle, elle est décédée. C’était un choc pour nous de voir que ses parents ne voulaient rien faire pour elle. Ce qui nous console c’est de savoir que Goudima avait bien entendu le message du salut lorsqu’elle était au centre avec nous. La peur liée à l’handicap entraîne les familles dans des décisions terribles. Prions pour que le centre puisse, au travers de ses actions, montrer que seul Jésus peut donner la paix.



Prions pour le bon acheminement et la bonne réception du container.
Mes amis Michel et Maïja viennent de faire des palettes de matériel. Ils m’écrivent ceci : « Grâce à l'aide des uns et des autres nous avons pu amener 20m3 chez Martine Bertheau qui envoie les containers vers Ouagadougou ! Bien fatigués mais heureux d'avoir été au bout malgré toutes les difficultés. » Ces palettes partiront fin août. Dedans se trouvent notamment 7 fauteuils roulants qui m’ont été donnés par l’Ehpad dans lequel réside ma maman. Un autre envoi est prévu pour fin octobre, notamment avec un four orthopédique. Michel ira aussi à Loriol en septembre prochain, pour chercher 10m3 de matériel qui sont stockés dans les locaux d’une association. Merci à toute l’équipe d’Espoir et Vie, à Alfred et Ginette (photo ci-dessous) et aux amis qui ont cherché et déposé le matériel.

Pour tous renseignements pour le dépôt de matériel, merci de contacter Michel et Maïja au : 06 76 32 00 09.

Nos besoins Matériel éducatif (jeux, jouets musicaux). Matériel orthopédique (surtout fauteuils roulants, béquilles). Matériel scolaire, matériel de bricolage, matériel de couture… Matériel biblique (Bible, doc pour l’école du dimanche).

Je suis bien encouragée par plusieurs amis qui vont venir à Fada N’Gourma pour un peu de temps afin de nous aider au centre ESPOIR. Nicolas, kinésithérapeute, passera certainement une année avec la SIM à partir de janvier 2018. Hélène et Suzanne, appareilleuses orthopédistes envisagent de venir en février 2018 pour 15 jours. Michel et Maïja projettent aussi de venir nous aider début 2018. Je serai à Maubourguet pour une réunion le dimanche 10 septembre. Merci à tous ceux qui organisent les rencontres. Merci Eliette. Merci Lucie et Pascale qui êtes souvent à mes côtés.



Prions pour mon retour au Burkina...
Mon vol est prévu pour le 21 septembre. Je suis heureuse de repartir mais en même temps très triste de laisser maman. Actuellement, je m’occupe d’elle tous les après-midis. J’ai beaucoup de joie à le faire même si parfois c’est bien difficile de voir sa souffrance.

Pour vos dons, n’oubliez pas de préciser la destination de votre don :
SIM, pour Soutien Françoise Pédeau
SIM, pour Ministère Françoise Pédeau (Aide pour les différents projets dont " Nouveau ministère à Fada N’Gourma ","Handicapés en Avant", projets de l’église gourmantché, ministère de l’école du dimanche, container, etc.)

SIM France : Les Mians – 84860 Caderousse Contact : sim.france@sim.org – Tel : 04 90 51 00 69
SIM Suisse : Rue Weissenstein 1 – C.P. 4051 – CH. 2500 Biel/ Bienne 4 Contact : sim.suisse@sim.org
SIM Belgique : Contact : sim.belgique@sim.org

Haut de page
Lettre de nouvelles de Françoise Pedeau. 2017-Avril
  • Auteur : Maija
  • Mise en ligne : 03/05/2017

SIM Société Internationale Missionaire www.simorg.fr Avril 2017 (LPF 2/17)

Françoise Pédeau
82 Avenue Félix Faure - 75015 Paris (du 23 Avril au 15 Septembre 2017)

francoise.pedeau@gmail.com (0033) 07 88 04 01 14



Par la Prière

« Le contenu d’une cacahuète est suffisantpour que deux amis puissent le partager. » Proverbe burkinabé



Quand dernièrement j’ai vu notre petit ami Anatole pleurer de douleur, j’étais désemparée.
Une consultation dans un centre médical nous a révélé qu’il avait le paludisme et la typhoïde. Ces deux maladies décuplaient ses crampes si douloureuses qui le font souffrir depuis des mois. Il se tordait de douleur.
Après un bon traitement, Anatole pouvait de nouveau faire quelques pas et retrouver son merveilleux sourire malgré sa spasticité toujours très envahissante.
Nous envisageons de retourner en octobre prochain à Ouagadougou pour qu’Anatole
puisse avoir de nouveau une consultation en neurologie et un scanner du rachis.
Nous venons de lui remettre un petit matelas et cela le soulage beaucoup. Anatole est couché pratiquement toute la journée.

Anatole sait que Jésus est son ami et qu’il veille sur lui malgré les grandes difficultés dans sa santé.
Intercédons ensemble pour la guérison complète d’Anatole.

… Et les conseils affectueux d'un ami sont doux. Proverbes 27/9.

Depuis le début du ministère à Fada N’Gourma, j’ai vraiment ressenti la bonté de Dieu au travers de la
relation avec mes collègues missionnaires, mes amis et collègues burkinabés et avec tous mes amis au loin qui
s’investissent pour nous aider.
Actuellement, nous suivons 664 enfants handicapés de moins de 20 ans. Mi-avril, nous avons organisé un
dépistage dans un village situé à 50 km de Fada N’Gourma et avons rencontré 70 nouveaux enfants
handicapés. Cela pourrait être facile de se perdre dans toutes les activités à mettre en route face à tous ces
cas qui demandent chacun une prise en charge particulière. C’est important d’être conseillée. À plusieurs
reprises le comité de notre centre ESPOIR/RPHG s’est réuni pour discuter et prendre des décisions. Les
conseils reçus me permettaient de voir plus clair dans les chemins à suivre.
Ce qui m’a le plus touchée récemment est la délégation des responsables du « Centre Handicapés en Avant »
de Mahadaga qui est venue me rendre visite à Fada N’Gourma. Nous avons eu de bons échanges et le
partenariat entre les deux projets de la SIM travaillant parmi les personnes en situation de handicap (CHA
et Centre ESPOIR/RPHG), se consolide de plus en plus.

De gauche à droite :
Palamanga , Directeur école
sourds et aveugles au CHA.
Timothée, adjoint direction
du CHA.
Kanfiéni, Adjoint direction
Centre de Fada
Thomas, Directeur CHA ;
(CHA : Centre Handicapés en Avant)


Ayez de l’affection les uns pour les autres comme des frères qui s’aiment. Romains 12/10

Je suis arrivée en France le 23 avril pour quelques mois. Je suis reconnaissante de toujours pouvoir être logée dans l’appartement de mes parents.
Retrouver la maison vide est toujours un peu éprouvant au début car chaque pièce, chaque objet
font surgir les souvenirs des bons moments passés avec papa et maman.
Alors quand j’ai vu un beau bouquet de fleurs dans ma petite chambre et mon lit bien fait ainsi que de la nourriture dans le frigo, cela m’a beaucoup touchée.
Mes amies Lucie et Pascale et ma famille étaient passées par là.
La majeure partie de ce
temps en Europe sera
consacré à des visites dans
les églises.
Ce temps me permettra
aussi d’être un peu auprès
de maman qui vient d’avoir 90 ans. Elle est actuellement assez fatiguée.

Pendant mon absence du Centre, c’est ma collègue Kanfiéni qui sera
responsable de la direction. Vous allez pouvoir faire sa connaissance car
elle sera avec moi pendant environ 7 semaines (du 14 mai au 28 juin).


Voilà le programme actuel des tournées.

Jeudi 11 mai : Église arménienne d’Issy Les Moulineaux.
Samedi 13 mai : Groupe dames Église évang. de Boulogne Billancourt.
Mardi 16 mai : Lyon (avec l’équipe « Je cours pour eux »).
Jeudi 18 mai : Église protestante évangélique de Montreuil

Du 20 mai au 29 mai : Tournée en Italie

 Mercredi 31 mai : Église évangélique de Ganshoren
 Jeudi 1er juin : Église évangélique d’Ans-Alleur
 Vendredi 2 juin : Église évangélique de Hannut
 Samedi 3 juin : À préciser
 Dimanche 4 juin : Église de Herstal / Église d’Auvelais (à préciser)
 Lundi 5 juin : Église évangélique de Wavre
 Mardi 6 juin : Église évangélique de Huy
 Mercredi 7 juin : Église évangélique de Liège
 Jeudi 8 juin : Association mennonite Luxembourg (Scheidgen).

Du 11 juin au 14 juin : Tournée dans l’est

 Dimanche 11 juin : Église évangélique de Bischwiller
 Lundi 12 juin : Église évangélique de Saverne
 Mardi 13 juin : Église évangélique de Molsheim
 Mercredi 14 juin : Église évangélique de Colmar

Du 18 juin au 22 juin : Tournée dans le sud-est

 Dimanche 18 juin : Église évangélique baptiste de Nîmes
 Lundi 19 et 20 juin : SIM France
 Mercredi 21 juin : Église évangélique de Loriol
 Jeudi 22 juin : Groupe de dames de Bourg-lès-Valence
 Jeudi 22 Juin : Église chrétienne évangélique de Montélimar
Vendredi 23 juin : Église réformée protestante de Berre L’Étang
Dimanche 25 juin : Église évangélique de Villenave d’Ornon
Mardi 27 juin : Église évangélique de Paris 15e.
Dimanche 2 juillet : Église évangélique de Maubourguet.

Pour toute information : contactez-moi pour la France
au 07 88 04 01 14 / francoise.pedeau@gmail.com
et pour la Belgique : contactez Ruth Zander/Salsac
au 32 4 278 90 86 ruth.salsac@gmail.com

J'espère vous voir bientôt,
et nous parlerons de vive
voix... 3 Jean 1/14

#jecourspoureux

En août, Antoine (ami de Nicolas, kinésithérapeute,venu plusieurs fois au CHA de
Mahadaga avec la SIM) va courir un trail de 120 kilomètres pour 7500 mètres de dénivelé
et veut « Courir pour ceux qui ne le peuvent pas » en faisant une levée de fond pour soutenir le travail.

Découvrez sur Facebook, aimez, partagez ce projet qui financera un four pour la
fabrication de matériel orthopédique pour notre futur atelier orthopédique à Fada
n’Gourma et qui financera une imprimante braille pour nos élèves aveugles.


https://www.facebook.com/jecourspoureux/?fref=ts"


J’aimerai dédier cette lettre de nouvelles à Jany et Pierre Chautard qui sont partis en ce début d’année.
Ces amis que j’avais rencontrés dans mon église à Paris 15e, ont été un grand soutien dans le ministère parmi les enfants handicapés.
Ils étaient venus à plusieurs reprises à Mahadaga.
Yempaabou, très handicapé par son infirmité motrice cérébrale, aimait beaucoup Jany qui l’avait aidé à progresser dans la lecture.
Vous êtes dans nos coeurs pour toujours.


Prions pour
 La guérison d’Anatole
 Le bon déroulement de la grande
tournée avec Kanfiéni.
 Que l’équipe soit encouragée et
poursuive bien le travail en mon absence.
Avec toute mon affection.


Votre amie Françoise

Pour vos dons, n’oubliez pas de préciser la destination de votre don :
SIM, pour Soutien Françoise Pédeau
SIM, pour Ministère Françoise Pédeau (Aide pour les différents projets dont " Nouveau ministère à Fada N’Gourma ","Handicapés en Avant", projets de l’église gourmantché, ministère de l’école du dimanche, container, etc.)

SIM France : Les Mians – 84860 Caderousse Contact : sim.france@sim.org – Tel : 04 90 51 00 69
SIM Suisse : Rue Weissenstein 1 – C.P. 4051 – CH. 2500 Biel/ Bienne 4 Contact : sim.suisse@sim.org
SIM Belgique : Contact : sim.belgique@sim.org

Haut de page
Administration